Kumashiro. Against Common Sense: What does it mean to be a “good” student according to the commonsense ?

Selon Kumashiro, l’apprentissage passe aussi par la singularité de la pensée, l’expression de ses opinions et ses sentiments, cependant le sens commun peut constituer un frein à la formulation de ses attentes.

La soumission de l’élève a l’ordre établie créé par le système scolaire et l’enseignant, s’expose en effectuant tous ce qui est demandé par le corps enseignant. A travers , les devoirs les exercices…

Ces éléments font de lui un « Bon » élève. Ce qui fait que le sens commun a été respecté.

Le « mauvais élève » est celui qui ne fait pas bien ses devoirs, celui qui conteste en étant en désaccord, il se sentira opprimé tout au long de sa scolarité parce que le système n’a jamais cru en lui, le « Commun sens » aussi.

D’où la question, le « commun sens » a-t-il des limites? Certainement son application devrait prendre en compte d’autres paramètres incluant celle et celui qui n’est pas forcement en accord.

Référence:  Kumashiro, K (2010). Against Common Sense, Chapter 2. (p-19-33). “Preparing Teachers for Crisis: What It Means to Be a Student”. Repéré à: https://drive.google.com/file/d/1kkJc7k2AyKB-Usl3pujiMAeWpfzmpZRK/view?usp=sharing

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website at WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: